YMER (Conte musical) + Peau Bleue (Duo électrique) + Comme on entend… (jeune public)

Création : 2017 

Avec Roland Bourbon et Fred Cazaux (Cie Fracas)

Dessins : Benjamin Flao

Spectacle produit par la Mairie de l’Île d’Yeu et la Région Pays de La Loire et soutenu par le Département de la Vendée.

—-

Spectacle Peau Bleue / 2016

En duo avec Nolan Rivetti

Information sur l'évènement

  • jeu
    09
    Nov
    2017

    IVRY S/ SEINE (94)

    Forum Léo Ferré

Bio

La tragique épopée du sauvetage de l’YMER, navire norvégien torpillé en 1917 au large de l’Ile d’Yeu, racontée par Clément Bertrand. Sur fond d’illustrations projetées, naviguant entre percussions et électro, ce spectacle créé pour le centenaire du naufrage, est une ode aux valeurs de courage, d’entraide et de fraternité.

Clément Bertrand s’entoure des musiciens de Fracas : Roland Bourbon et Frédérick Cazaux, pour écrire avec lui la musique et construire le spectacle. Il demande également au dessinateur Benjamin Flao une dizaine d’illustrations qui viendront habiller la scène.  À l’arrivée : trois musiciens sur scène, des instruments originaux, actuels et des dessins projetés, pour un spectacle qui alterne narration, chanson et slam.

Ce conte musical rend hommage « à ceux qui sortent en mer quand tout le monde rentre ». Les valeurs d’entraide, d’une actualité étonnante, de fraternité, si fragiles mais si précieuses débordent de ce récit. La partie musicale qui navigue entre électro et percussions habille avec justesse et émotion cette histoire tragique et magnifique.

L’équipe :  Clément BERTRAND Livret, narration, chant / Roland BOURBON Percussions, claviers / Fred CAZAUX Claviers, programmations / Benjamin FLAO Dessins / Eddie TARAUD Son

Dossier complet > voir espace pro

Presse

A propos d’YMER :

« Entre grâce nonchalante et puissance tranquille, Clément nous embarque avec ses mots bleus, ses syllabes glacées et ses consonnes en chair et en os. Tout aussi finement travaillée, la matière sonore puise dans un univers éclectique, avec des percussions originales et des rythmes d’Afrique (…) Quelle intensité ! Littéralement chavirés, beaucoup n’en menaient pas large. Mais ce souvenir des marins péris en mer fournit aussi l’occasion de dénoncer l’horreur de la guerre tout en proposant un formidable hymne à la vie. Un message universel à diffuser le plus largement possible, à commencer par d’autres ports : ce spectacle doit voyager et être vu par un public de tout bord. » Léna Martinelli – Les Trois Coups – mai 2017

A propos de Peau Bleue :

« Dès les premiers vers, on est saisit, on s’arrête de tout, on écoute, intrigué, interloqué. L’univers de BERTRAND est dense, poisseux, prenant, poignant. Il a, comme on s’en doute, la voix râpeuse de ceux que la vie cingle. Ça tempête dans le gosier, ça rend gorge. Les textes en sont tous rugueux, comme l’est l’existence. » Michel Kemper / Nos Enchanteurs

« Ces textes, il faut s’y arrêter. Même pas peur des comparaisons. Clément Bertrand, c’est Leprest et Lantoine qui porteraient un Perfecto. » David Desreumaux / Hexagone

 » Une voix débraillée, gorge en feu, venue du fond des âges, bastonne ou, du même souffle de fauve, susurre, sensuelle, des crues de douceur.  » Ouest France

« Il dessine ainsi les contours d’une géographie de l’intime, et sa voix profonde renforce la grâce sombre des textes et leur liberté de ton. » La Provence

Vidéos

Albums